A la librairie

Samedi 15 novembre à partir de 10h 

Petit déjeuner polar à la librairie avec Nasser Soltane,  l’auteur de Furano : polar d’anticipation où les dérèglements climatiques sur le massif du Pialat inquiètent.

soltane

Voici ce qu’en dit la toute jeune maison d’édition Editonly qui le publie : « Dans une décor météorologique proche de la mousson, appartements, bars, rues de la cité forézienne prennent une toute autre couleur et suintent l’angoisse. Et juste au-dessus de la ville, cet inquiétant massif du Pilat qui dégorge comme une éponge…Nasser Soltane, auteur stéphanois, a chaussé là ses lunettes de stephen king pour nous chroniquer une ville devenue complétement schizophrène. »

 

Mais aussi des rencontre hors les murs...

Samedi 29 novembre à 20h à la Cour

(Association l’Onde, 1 rue Challemel-Lacour-impasse entre la rue Tardy et la rue Vaillant-Couturier- 42000 Saint Etienne). 

Franck Rambert, fidèle parmi les fidèles, présentera : Jardins de guerre, les cimetières britanniques sur le front Ouest publié aux éditions suisses MetisPresses.

rambert

Jardins de guerre nous invite à la découverte de ces lieux uniques, en les abordant de deux façons: comme projet, en s’appuyant sur des documents d’archives et les témoignages des acteurs de cette vaste entreprise, hommes politiques, diplomates et, surtout, architectes, mais aussi à partir de leur découverte par un visiteur, qui se déplace le long des routes qui les relient, restituant ses impressions à travers des croquis, photos et dessins, au plus près d’une expérience sensible et émotionnelle.

« L’homme marque ses territoires comme le font tous les êtres vivants, avec la conscience parfois, l’intuition toujours, que ces marques lui survivront et que c’est là ce qu’il désire » FR

Exposition de ses croquis de visiteur.

 

Jeudi 4 décembre à 19h30 à la bourse du Travail (Saint Etienne)

Les ouvriers en France: Histoire, luttes et vie quotidienne. 

Rencontre croisée en compagnie de Xavier Vigna, maitre de conférence en histoire contemporaine à l’Université de Bourgogne et spécialiste de l’histoire ouvrière et Jean-Michel Steiner, historien stéphanois, membre du GREMMOS (groupe de recherches et d’études sur les mémoires du monde ouvrier stéphanois).

ouvriersteinersteiner ouvriersouvriers vigna

A propos de l’ouvrage de Xavier Vigna : Les ouvriers : la France des usines et des ateliers, Les arénes, 2014 :

C’est un de ses excellents ouvrages de vulgarisation historique que l’on aime proposer en librairie, un  voyage dans la France industrielle et laborieuse celle des petits ateliers (si nombreux à Saint Etienne) à celle des immenses usines Renault Billancourt. Ils s’appellent José Martin, Michel Faburel, Armand Sonnet, Antonio Benavente et peuplent les différents chapitres de l’historien, on y découvre leur quotidien enrichi de nombreux documents en fac-similé : contrat d’embauche, chronométrage, tracs, livrets.

Et puisqu’il faut bien arrêter l’étude à un moment ou un autre, c’est avec un évènement optimiste, la lutte des LIP de 73 mais aussi les ouvriers qualifiés de l’aéronautique et plus pessimiste, la fermeture des mines de Lorraine en 1977 que Xavier Vigna clôture son ouvrage et ressuscite ce monde invisible. 

Métallos, Mineurs, Manuchards… ouvriers et communistes à Saint-Étienne (1944-1958) est issu de la thèse de doctorat  remaniée de Jean-Michel Steiner soutenue en 2005. Dans cet ouvrage, il étudie les liens entre les ouvriers stéphanois et le PCF pendant la IVe République. Comment Saint-Étienne, cité industrielle, « grande ville ouvrière », a-t-elle accueilli ce « parti ouvrier » à la Libération ? Comment celui-ci s’est-il implanté dans le tissu social ? Pourquoi n’a-t-il pu emporter la mairie en 1945 ? Comment les populations ouvrières ont-elles traversé les crises de 1947 et 1948 ? Pourquoi la direction de la Fédération a-t-elle été en grande partie renouvelée en 1953 ? Le PCF n’a-t-il été qu’une force d’opposition ?

S’appuyant largement sur l’étude du vote ouvrier durant la IVe République, cet ouvrage dresse en filigrane les portraits des figures emblématiques de militants communistes ligériens de l’époque : Marius Patinaud (1910-1987) député et sous-secrétaire d’État au Travail en 1946 ; Denise Bastide (1916-1952) députée de la Loire de 1946 à 1952 – unique femme députée qu’ait connue la Loire… 

Jean-Michel Steiner, né en 1950, agrégé et docteur en histoire, a enseigné au lycée du Portail Rouge et à l’Université de Saint-Étienne. Co-auteur du très bel ouvrage paru en 2011 sur la grève des mineurs de 1948 et de Jaurès dans la Loire (2013).